L’athlète c’est un homme qui a décidé de reculer les murs de sa prison

cp1763.bmpEn souveir de toi Colette, cette phrase d’Antoine Blondin qui définit merveilleusement celle ou celui qui pratique ce sport si difficile qu’est l’athlétisme dans toutes ses disciplines…

J’avais 15 ans lorsque de l’avoir lue dans l’Equipe ou Miroir de l’Athlétisme, j’avais décidé de l’écrire en pyrogravure comme une maxime qui ne m’a jamais quittée.

« L’athlète : c’est un homme qui a décidé de reculer les murs de sa prison. Il est vrai que l’athlète, souvent prisonnier de sa passion prend vis à vis de lui même un engagement enthousiaste et lourd de périls : celui de reculer ses limites, d’aller au delà des frontières naturelles que représentent ses propres capacité physiques et morales, et de tenter finalement la grande aventure solitaire d’un sport souvent ingrat qui l’amènera demain vers des terres inconnues et pas toujours enchanteresses. »

Antoine Blondin

besson1.bmp



Jaune Cerise |
see you |
johnjonat |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blésmouti, la biscouti ?
| Appartement F4
| Nicorette Life